16 avril 2010

Sortie officielle du Couteau-chien
et la colère d'Eyjafjöll


Hier, j'étais à Paris pour passer une audition dans le cadre de l'émission Paris sur Mer présentée par Dominique Roederer. Ce dernier m'a aimablement invité pour parler de ma première BD axée sur l'histoire héroïque d'Haïti. La transmision de l'émission aura lieu ce dimanche à 19h sur RFO (à 13h15 aux Antilles)

Bref, deux événements troublants ont marqué mon déplacement à Paris.

D'abord, un curieux hasard m'a fait prendre un taxi que je qualifierai de providentiel. Après un moment passé sur le périph', j'ai osé tendre l'oreille pour écouter la conversation téléphonique de mon chauffeur. C'était une jeune femme, elle utilisait son kit main libre pour discuter avec un homme dont le créole m'apparu soudainement familier. C'était du créole Haïtien ! Très vite, la conversation se fit à trois et en créole bien sûr. En fait, cette rencontre n'était pas le fruit du hasard. Les divinités vaudoues m'avaient fait escorter par un couple d'haïtiens.

Un autre événement encore plus extraordinaire est survenu hier.

A mon retour de Paris, j'ai pris in extremis le dernier avion qui a obtenu l'autorisation de décoller: Un nuage de colère craché par le volcan d'Eyjafjöll en Islande s'abat actuellement sur l'europe.

Ce nuage de cendre accompagne aujourd'hui la sortie officielle de ma bande dessinée dédiée à feu Aimé Césaire. L'homme a toujours évoqué le caractère volcanique des Antillais. La colère de Liaram et de Zuel, tous deux fils du volcan, est au coeur de ma BD. De plus, certains historiens avaient conclu que la révolution française avait été la concéquence de l'éruption volcanique du Laki (Islande) en 1783. Point de départ donc de la révolte des esclaves de Saint Domingue dont la victoire face aux troupes Napoléoniennes imposa l'indépendance du pays en 1804, date à laquelle le pays fut nommé Haïti.

Alors, rien d'étonnant finalement à ces événements qui précèdent d'ailleurs le 17 Avril : date anniversaire de la mort d'Aimé Césaire.

1 commentaire:

Lola a dit…

Bonjour,

J'ai découvert votre travail en restant en arrêt devant les albums des éditions Karibencyla, et je découvre peu à peu tout ce que vous faites,

c'est MAGNIFIQUE, vous avez un talent incroyable !

à la première occasion je vais m'acheter le couteau-chien, en attendant je continue à vous suivre, vos dessins sont magiques !

Lola